Module e-CMMS

Présentation

Le module E-CMMS propose toutes les fonctionnalités utiles à la gestion des opérations de maintenance d’une installation industrielle. Il fonctionne en collaboration avec le module E-DMS.

 

Administration et configuration

Quickbrain permet de gérer des profils d’accès différents aux modules pour tous les utilisateurs à l’aide d’une interface graphique de paramétrage accessible par un administrateur (voir ci-après).

Les différents secteurs concernés auront accès uniquement aux actifs dont ils ont la charge ainsi qu’aux données associées (plan de maintenance, historique, tâches,…).

Quickbrain est configurable mais dans une certaine limite afin de ne pas engendrer une complexité excessive de la solution.

Il est notamment possible de gérer des droits d’accès par profil d’utilisateurs :

  • Administrateurs,
  • Rédacteurs,
  • Lecteurs.

Les administrateurs sont les personnes qui vont avoir accès aux fonctionnalités de paramétrage de la solution.

Les rédacteurs sont les personnes ayant à créer ou modifier des documents.

Les lecteurs sont les personnes qui vont consulter la documentation. Il est bien entendu possible de créer des profils mixtes combinant les droits des différents profils principaux.

 

Gestion de l’arborescence technique

Quickbrain permet de gérer plusieurs arborescences multi-niveau (autant que nécessaire) et d’y associer des documents (module E-DMS) et des matériels.

Chaque arborescence est appelé « dossier d’affaire » et n’est visible que pour les utilisateurs autorisés.

1

La notion de matériel permet de gérer finement les informations relatives à l’équipement qui remplit la fonction définie dans l’arborescence. En d’autres termes un matériel peut être associé à plusieurs fonctions (neuds fonctionnels de l’arborescence). Ainsi un capteur de température Endress Hauser de type TR142 peut être utilisé pour mesurer la température des fumées à la sortie de la chaudière, mais également sur la boucle d’eau chaude.Cette architecture permet de connaître combien d’équipements identiques sont présents dans l’usine et à quels emplacements (cas d’emploi).

L’arborescence fonctionnelle permet de décomposer l’usine en ensembles fonctionnels (systèmes, sous-systèmes,…) de manière flexible et paramétrable, jusqu’à arriver au matériel. Il est possible de copier/coller/déplacer de manière graphique des nœuds de l’arborescence sans limitation du nombre de niveaux..

2

Chaque matériel est caractérisé par une série de métadonnées qui permettent de retrouver très rapidement l’équipement. Ces métadonnées peuvent être complétées par des attributs spécifiques afin d’augmenter le nombre d’informations disponibles. Néanmoins les métadonnées disponibles ont été optimisées afin d’obtenir le meilleur rapport effort de renseignement / vitesse de recherche.

Les matériels portent les informations suivantes :

  • Plan de maintenance,
  • Documents utiles à la maintenance,
  • Nomenclature,
  • Attributs spécifiques personnalisés..

3

 

4

 

Création du référentiel technique

La gestion de la maintenance implique la création d’un référentiel technique robuste. Quickbrain a été créé à l’origine pour collecter de manière simple et efficace les données utiles à la maintenance. Il possède de ce fait des fonctionnalités uniques.

Quickbrain permet de lier les différents objets de l’application (documents, matériels et articles) afin de renseigner la base de données.

Les matériels permettent de collecter toutes les informations utiles pour la réalisation de la maintenance comme le plan de maintenance préventive.

5

Les gammes de maintenance, appelées opérations, sont également créées à partir des matériels, soit sous une forme simple (éditeur de texte), soit sous la forme de procédures détaillées (sous-opérations).

6

Une opération porte les informations utiles à l’opérateur pour la bonne exécution de son travail comme :

  • La procédure,
  • Les documents de référence,
  • Les outillages nécessaires,
  • Les ressources (huiles, graisses, consommables divers,…),
  • La main d’œuvre.
  • Les pièces de rechange nécessaires (en lien avec la nomenclature du matériel).

Un ou plusieurs déclencheurs de type calendaire ou compteur (temps, nombre de démarrages,…) peuvent être associés à une opération préventive.

7

8

9

10

Gestion de la maintenance préventive

Les opérations de maintenance sont regroupées au niveau des nœuds fonctionnels de l’arborescence et l’utilisateur peut déclencher tou ou partie du plan de maintenance. Le déclenchement d’une opération endre la création d’une tâche (ordre de travail).

11

La tâche hérite des informations de l’opération et permet de fixer une date de réalisation prévue. La planification des tâches est possible à l’aide du planning des tâches de manière graphique (drag&drop et filtres).

12

Il est ensuite nécessaire d’affecter les ressources en charge de réaliser la tâche.

13

Cette affection se fait à l’aide de la liste des tâches. Il n’est pas possible d’affecter une ressource humaine à une tâche si elle n’est pas disponible. Un calendrier des absences permet de gérer les indisponibilités de chaque utilisateur enregistré dans l’application.

Gestion de la maintenance corrective

Les tâches correctives sont créées directement à partir de l’arborescence fonctionnelle et associées à l’équipement via des évènements..

14

Un système de gestion des évènements/actions permet de suivre les actions de maintenance non planifiées. Un évènement permet de signaler un fait technique qu’il convient d’enregistrer. Il peut donner lieu à un traitement qui se matérialise par une action. Cette dernière comporte alors, en plus de la description des tâches à réaliser, un responsable et une date de réalisation.

15

Les actions peuvent être visualisées sur un planning ou une liste et classées en fonction de leur statut, du retard de traitement, de la personne responsable,…

16

17

Gestion de la maintenance conditionnelle

Quickbrain permet de gérer des signaux qui peuvent être liés à des nœuds de l’arborescence fonctionnelle et servir de déclencheurs à des tâches de maintenance.

18

 

19

Il est donc possible de visualiser n’importe quelle valeur analogique au niveau d’un nœud de l’arborescence afin par exemple d’apporter une aide au diagnostique.

20

La collecte des signux se fait à l’aide d’un système propriétaire développé par Crazylog pour la collecte et la diffusion de signaux en temps réel : la Qbox.

Gestion des stocks

Quickbrain permet une gestion multi-stock des articles à l’aide d’un sysytème de création de mouvements d’un stock vers un autre.

21

Une fiche article détaillée permet de caractériser les articles de la nomenclature d’une machine, de connaître les cas d’emploi de l’article sur les différentes matériels de l’usine et de connaître les quantités stockées.

22

 

23

 

24

 

Références

Notre solution vous interesse ? Vous voulez plus d’informations ? Demandez une démonstration du logiciel !

Contactez nous